Agri-Changement Climatique

ag4La malnutrition et la sous-alimentation, le manque de revenu monétaire, la faible production vivrière par rapport à la forte pression démographique sur des terres en continuelle dégradation ; tels sont les caractéristiques de la vie socio-économique au BURKINA FASO.

L’appui qui pallierait à cette situation est donc celui permet au petit producteur agricole d’accroitre et améliorer aussi bien la quantité que la qualité de ses disponibilités alimentaires.

Les communautés Burkinabè sont marginalisées sur beaucoup des points de vue. A côté de la forte pression démographique sur des terres en proie à la dégradation et des érosions et pourtant fertiles, il ya aussi la suppression pure et simple de la jachère ainsi que l’absence d’intégration entre l’agriculture et l’élevage. Toutes les terres sont complètement dénudées. Les rendements agricoles sont par conséquent médiocres et sans cesse fléchissant alors qu’une bonne quantité de la maigre production disponible doit couvrir à la fois les besoins alimentaires de ses habitants, de nombreuses communautés ainsi que des pays voisins.

ag3Afin d’assurer l’adoption de l’agro écologie par les petits producteurs agricoles familiaux et leurs organisateurs de base (groupements), les activités seront profilées de manière à s’adapter aux conditions agro climatiques, économiques et environnementales de la région en parfaite intégration aux politiques nationales et aux priorités de développement de tous.

Il est intéressant d’être attentif au constat environnemental, les tendances démographiques ainsi que les pratiques culturales qui ont des conséquences  néfastes. Il favorise la compréhension partagée des enjeux, des principes, des techniques de l’approche agro écologique, l’appropriation de ses avantages sur le plan politique agricole, de sécurité alimentaire, de qualité environnementale, d’accès aux marchés et d’atténuation des pesanteurs de la pauvreté rurale.

Inscrivez-vous à notre lettre d'information.
Top