Le Burkina Faso connaît des contraintes liées à l’accès à l’eau potable. En effet les sources d’eau restent insuffisantes malgré l’existence de puits modernes, de forages équipés de pompes à motricité humaine et souvent des bornes fontaines (adduction d’eau sommaire). Les contraintes identifiées sont surtout liées aux pannes fréquentes des ouvrages, au tarissement précoce des puits ou à l’ensablement… Les objectifs assurer un approvisionnement correct des populations en eau potable ; contribuer à l’amélioration de la santé par l’apport d’une eau de qualité. Les Actions Les actions prévues concernent principalement : la réalisation de nouveaux forages ; la réhabilitation de forages en panne ; la réhabilitation de puits modernes et leur équipement avec des Rope pompe ; le suivi périodique de la qualité de l’eau des forages et des puits.
Lire la suite
Au niveau de l’assainissement, on note de nombreuses difficultés également liées au péril fécal et aux bonnes pratiques des populations en matière d’hygiène. Ces difficultés se résument aux éléments suivants : La faible couverture des concessions en latrines familiales. La grande majorité de la population du Burkina Faso continue à déféquer dans la nature ; ce qui entraîne la pollution de l’environnement, des eaux de surface et cause de nombreuses maladies. Les enfants constituent la couche la plus exposée. L’ignorance sur les dangers liés au péril fécal. Difficultés liées à la recharge de la nappe Les difficultés liées à la recharge de la nappe se résument essentiellement comme suit : La baisse de la pluviométrie Le nombre insuffisant des retenues d’eau. En effet le sahel ne dispose que de deux retenues d’eau qui tarissent aux périodes chaudes de l’année. Ruissellement de l’eau de pluie Le déboisement : la coupe du bois empêche la reconstitution…
Lire la suite
Face à ces sollicitations multiples, sommes toutes légitimes des populations, le présent projet visera surtout à former les femmes et les jeunes sur la chaine des valeurs de Moringa Oleifera (Production, transformation et commercialisation). Le projet d’appui aux femmes et aux jeunes dans la chaine de valeur de Moringa Oleifera contribuera également à juguler les problèmes de malnutrition des enfants à bas âge, la création des activités génératrices de revenus des femmes et des jeunes à travers la production et la transformation des feuilles de Moringa Oleifera. PRESENTATION DU MORINGA OLEIFERA Moringa Oleifera - la nourriture idéale pour les obèses et pour les souffrants de malnutrition Moringa Oleifera est extrêmement riche en nutriments essentiels et, en prime, peut croître très rapidement dans les zones arides du monde, où la nourriture est rare. Depuis les temps anciens, le Moringa a été utilisé comme plante médicinale, connue pour guérir et soulager un…
Lire la suite
Historique Partir des activités de développement menées par l’Association pour la Paix et la Solidarité (APS) en 1994, les organisations féminines membres de l’APS ont émis le besoin d’avoir de l’argent pour mener des activités économiques pour renforcer la caisse du groupement par les cotisations des membres. Les fonds de la caisse du groupement proviennent des cotisations individuelles des membres qui est généralement de 100 F CFA par femme et par mois et les produits de vente de leurs activités communautaires qui sont les champs collectifs de sésame, arachide, haricot… Pour les cotisations individuelles le constat est que, dès les trois premiers mois presque toutes les femmes cotisent sans difficultés, mais à partir du quatrième mois cela devient difficile pour certaines. Face à cette situation elles ont suggéré avoir un appui financier où chaque femme pourra entreprendre une activité économique pour faire face aux petites dépenses et être financièrement autonome.…
Lire la suite
Contexte La situation peu reluisante en matière d’hygiène et d’assainissement en milieu familial au Burkina Faso, comme l’atteste l’Etude Nationale sur l’Assainissement (ENA) a interpellé les décideurs dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) à agir. En effet, malgré des progrès significatifs réalisés ces dernières années en matière d’approvisionnement en eau potable, le Burkina Faso reste très en retard pour l’atteinte du second volet de l’objectif 6 des Objectifs de Développement Durable relative à l’assainissement. Le taux d’accès à l’assainissement familial en milieu rural reste extrêmement faible, soit 9% en 2014 [revue annuelle PN-AEPA, Décembre 2014]. Ce chiffre cache pourtant de nombreuses disparités suivant les régions et les provinces.  Afin de remédier à cette situation, l’ONG-D/APS, partenaire de l’UNICEF depuis 2009, travaille dans le monde rural pour l’hygiène et l’assainissement. L’Objectif de cette intervention étant de susciter un changement favorable dans le comportement sanitaire de la population…
Lire la suite
Inscrivez-vous à notre lettre d'information.
Top